Connexion

Nous avons 535 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

LA GRANDE NAINE, DÉSORMAIS PRODUITE À JIJEL. La culture de la banane renaît de ses cendres

d la culture de la banane renait de ses cendres b6e76

Grâce au soutien de l’Ansej, deux jeunes agriculteurs ont lancé le défi de ressusciter la filière de la banane à Jijel et, à terme, de satisfaire le marché national avec une augmentation graduelle de la production.

Après avoir été cultivée à grande échelle à Jijel durant une bonne partie des années 1980, la banane a cessé d’être produite à Jijel à partir des années 1990 pour cause d’importation massive de ce fruit exotique. Sa production était alors l’apanage d’agriculteurs qui s’étaient lancés dans sa culture dans les serres tunnels. 

 

Depuis quelque temps, la culture de la banane est de retour à Jijel grâce à deux jeunes agriculteurs, Zoheir et Mohamed, qui tentent de ressusciter cette filière en s’appuyant sur le soutien de l’Ansej. Pour donner à leur projet toutes les chances de réussite, ils ont recouru à de nouvelles techniques faisant appel aux serres multi-chapelles.

Dans leurs champs situés dans la localité agricole de Djimar, ils ne cachent pas leur satisfaction de s’être lancés dans cette expérience qui est, selon eux, une belle réussite. “Nous avons juste besoin du soutien de l’État”, lancent-ils au wali, venu les rencontrer dans leurs serres de bananiers. “Dites-nous ce que vous êtes capables de faire pour rassurer le ministère sur votre activité, et vous aurez tout notre soutien”, leur rétorque le chef de l’exécutif, qui a été impressionné par la qualité de la production, tout en leur promettant de soumettre tout un dossier sur cette filière au ministère de l’Agriculture. Au-delà de cette promesse de soutenir ces deux jeunes agriculteurs dans leur aventure, c’est la qualité du produit qui est mis en avant dans cette expérience. “C’est une banane d’un goût particulier. Elle est d’une qualité meilleure que celle importée”, assure l’un de ces producteurs, en invitant ses interlocuteurs à la goûter. 

Pourtant, la banane en question n’a plus rien à voir avec celle produite dans les années 1980. Celle-ci était de la variété de la petite naine. Elle était produite dans des serres tunnels de 3 m de hauteur. Mais celle produite aujourd’hui dans les nouvelles serres multi-chapelles est la grande naine. “Ces serres de hauteur plus élevée, pouvant atteindre les 6 m, ont la caractéristique d’avoir la capacité de réguler la température et le taux d’humidité pour créer les conditions d’un climat tropical à l’intérieur”, a expliqué Baka Toufik, directeur de la Chambre de l’agriculture de la wilaya de Jijel. Celui-ci revient sur l’expérience de cette filière à Jijel et note que cette culture a été tuée par le recours à l’importation massive de ce produit. 

Pour éviter cette mésaventure aux nouveaux producteurs, il assure que le dossier de cette expérience a été déjà été soumis au ministère. Selon lui, l’objectif à atteindre est de satisfaire, à terme, le marché national avec une augmentation graduelle de la production. Pour ce faire, les producteurs sont invités, selon Mme Akli Fadila, directrice des services agricoles, à se regrouper dans des coopératives pour défendre leur filière. 
En attendant que les objectifs fixés soient atteints à Jijel, cette expérience a été lancée dans deux serres de 2 200 m2 chacune.

La serre, financée à hauteur de 9 millions de dinars par l’Ansej, contient 1 100 plants en culture intensive. Les producteurs tablent sur un rendement de 25 à 70 kg par plant. Quant à la commercialisation du produit, elle ne semble pas poser de souci, selon ces producteurs, lesquels affirment avoir des commandes d’un peu partout, y compris de commerçants de Jijel. Il convient de noter que 7 autres dossiers ont été avalisés par l’Ansej pour le lancement de nouvelles serres de production de la banane, selon le directeur de la Chambre de l’agriculture, qui précise que cette expérience est également l’apanage d’agriculteurs dans la wilaya de Tipasa. 

Amor Z. 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.