Connexion

Nous avons 540 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Histoire Histoire

MESSAGE D'UN AMI

djidjel

Bonjour Med,

j'ai trouvé ces résultats d'examens sur un Réveil Djidjellien de 1953. Beaucoup sont encore vivants... Si tu veux publier ces listes sur Jijel-Info....

Amitiés. P.I..
  

MERCI Paul

ERRAGUENE - Cité Ouvrière

12640382 987789957954700 7115338668686334239 o
ERRAGUENE - Cité Ouvrière - Très Jolie vue d´ensemble du Quartier
ايراقن سويسي أو إيراقن، بلدية تابعة إقليميا إلى دائرة زيامة منصورية...
"إيراقن" منطقة الضباب ، يطلق على إيراقن إسم آخر و هو آزرّاقن (èzèrrèguèn) و هو جمع آزرق (èzrègue) أصل هذا الإسم أمازيغي و يقصد به ممرّ أو طريق ضيق و أحيانا نقطة إلتقاء مجموعة من الطرق ،يتمّ تداول هذا الإسم لحدّ الساعة بين كبار السن من أهل المنطقة و البلديات المجاورة.

OUM EL-BOUAGHI. Les ossements de chouhada sortis d’une grotte

0000fff
Cette grotte a été encerclée pendant trois jours par l’armée coloniale avant que cette dernière ne passe à l’action, en lançant des bombes à l'intérieur, un certain 14 juin 1957, indique-t-on sur les lieux.
بعد إستخراج رفات الشهداء من مغارة جمري أنسيغة ولاية خنشلة هاي اليوم تعود من ولاية ام البواقي 04.
هذه صور رفات شهداء استخرجو من مغارة بجبل الطارف بام البواقي...

Drifa Ben M'hidi- Le porte-flambeau d'une famille de martyrs

156873727 5009616369079623 4498728720440469036 n
Bonjour; il est 2 heures 30.
Pendant une bonne partie de cette nuit, une petite brise soufflait sur toute la région, la pluie sera de retour inchaallah.
Parlons histoire: De la famille d'un héros de la révolution Algérienne; Larbi Ben M'hidi. Le martyrs a été arrêté le 23 février 1957 par les parachutistes (la direction de la ZAA passe alors à son adjoint Yacef Saâdi, responsable militaire) ; refusant de parler sous la torture, il a été assassiné par un groupe de soldats français aux ordres du futur général Paul Aussaresses, dans la nuit du 3 au 4 mars 19571.

Un vieux et mauvais souvenir !

151982554 4948692251838702 6971962200345551379 n
Cette image me fais revenir au fameux match entre la JSD et le NAAHD, le dernier d'ennemra en division une, fin des années 60, si je ne me trempe pas!
Les supporteurs Algérois sont venus dans des dizaines de cars "49" au total !
J'ai suivi cette rencontre sur la benne d'un camion en compagnie de mon père Allah Yarahmou Birahmatih, et je me souviens très bien de ce but de Ferradji, où, Carlors Gomez, était resté accroupi, tenant le poteau !
Ce but nous a bouleversé ! Score final: "1-1"
Le lendemain dans la une du journal El Moudjahid:
"...Et, la tête de Ferradji assomma
tous les Jijellis..."
Il n'avait pas tors ce journaliste !
NB: Ces supporteurs venus en renfort d'Alger, nous ont volé à Cavallo, l'épicerie de mon père, au centre village !

Voilà un souvenir de l'école d'autrefois !

150968925 4932412380133356 8742280372840174761 n
L'encrier du pupitre et sa plume Sergent-Major. Sur chaque pupitre il y avait un trou pour installer l'encrier en porcelaine blanche. Celui-ci était rempli d'encre violette.
Les élèves écrivaient avec une plume en métal et s'appliquaient à faire des "pleins" et des "déliés".
Allez les vieux nostalgiques, à vos plumes...

Cité Arbid Ali ex. Caillet.. Photos anciennes

Photos anciennes prises en 1961 au camp de regroupement dite Caillet ou Décaillet, aujourd'hui Arbid Ali, qui m'ont été envoyées par un ami, lecteur assidu du journal www.jijel.info, ancien professeur.
Moi j'ai fréquenté cette école juste la première année primaire, que l'on vois dans la 2 ème image en compagnie de mon frère, ma soeur et quelques voisins de la cité Ali Berrahal, après l'indépendance.
QUE DE SOUVENIRS...
صور قديمة وحصرية ألتقطت سنة 1961 بديقايي واليوم يسمي بإسم الشهيد عربيد أعلي رحمه الله.

Les beaux souvenirs d'Alger...

الذكريات الجميلة من الجزائر العاصمة 1970

Belle époque des années 70 , pas de circulation, des voitures robustes "en image la Simca Aronde et la 404", la propreté sur les routes etc...

La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement

12697347 1532886013678315 951177713125727174 oCet article montre comment une crise sanitaire et alimentaire en Algérie, entre 1866 et 1868, est perçue comme une « famine » et construite comme un « événement médiatique ». Il étudie d’abord les conditions de possibilité de cette crise et de cette dénomination de « famine », avant d’examiner la relation qui en est faite dans la presse contemporaine, métropolitaine et étrangère (notamment anglophone). Cette « médiatisation » utilisa des techniques tantôt traditionnelles, tantôt neuves. Elle érigea les « orphelins de la famine » en objets de compassion, et la liberté de culte en Algérie en objet de controverse politique. Les formes classiques d’appel à la charité ont été dépassées par de nouveaux mécanismes de représentation, reposant à la fois sur le sensationnel et sur l’altérité profonde des victimes. Plus généralement, la crise de 1866-1868 constitue une étape importante dans l’histoire du sentiment humanitaire.