Connexion

Nous avons 621 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Histoire Histoire

La plus jeune martyre des massacres du 17 octobre 1961.

246890655 6144838015557447 6432377921624080895 n
أصغر شهيدة في مجازر 17 أكتوبر 1961.
Née à Bejaïa, Fatima collégienne était la fille d’un ouvrier à Gaz de France, Hocine Bedar. Elle n’avait que 15 ans.
Son père était militant à la fédération de France du FLN.
Elle prend part à la manifestation. Elle n’en reviendra jamais vivante. Le 31 octobre 1961, on retrouvera le corps de la jeune collégienne noyé dans le canal de Saint Denis. Son corps a été rapatrié à Bejaia en 2006.
Son frère Djoudi a offert son cartable au musée du moudjahid de Bejaia.
Une pieuse pensée pour toutes ces braves femmes .. Nos valeureuses moudjahidate, qui ont consenti d’énormes sacrifices aux fins de concrétiser leur rêve : l’indépendance du pays... Gloire à nos valeureux martyrs...

Une image et des souvenirs lointains.

dddeee
هذه الصورة الجميلة تذكرني بذكريات الطفولة، أكثر من 55 سنة مضت، ولو أنها قليلة جدا في بداية الستينات بأعالي جيجل، مقتطفات تاريخية وثقافية من ذكريات الثورة المجيدة.
Ah ya Zamen ! Cette image me fait revenir plus de 55 années en arrière.
Celui qui a vécue cette période, nous dira aujourd'hui, que l'indépendance s'arrache, elle se donne pas !
Revenons à notre page d'histoire, ou nous avons déjà raconté que durant cette époque de la fin des années 50, début des années 60, la guerre faisait rage sur les hauteurs Jijellienne, devenues dans leurs majorité, des zones interdites. les forces coloniales d'occupation lançaient une opération militaire d'envergure baptisée “opération jumelle"...
Mon père Allah Yarahmou birahmatih étant recherché, nous étions obligé d'abandonner notre belle demeure, située dans cette zone interdite pour aller, se réfugier toujours dans la montagne, au lieu dit: Béni Amrane au lieu dite El-Hamara, ensuite du côté de Bkhama ou Mourghane.
Un groupe de Moudjahidines nous a aidé à traverser toute cette région des Bénifoughales, la nuit, en compagnie d'autres familles de Moudhahidines...
Je me souviens si tard, Je me souviens si peu, du temps qui passe,avec trop de sagesse, et, ne plus se souvenir, c'est peut-être ça, vieillir...!

L'Empire de Prusse Hambourg

244646385 6078245415550041 7441427838119329542 n
L'Empire de Prusse Hambourg (Allemagne) avait émis une pièce de monnaie en 1751 à l'occasion de la conclusion d'un accord de paix avec la plus grande force navale de la Méditerranée occidentale alors * Algérie *
صورة لعملة المانيا من القرن الثامن عشر احتفالا بابرام اتفاقية سلام مع اعظم دولة في غرب المتوسط انذاك...الجزائر

Ancienne photo

245861023 6125356960838886 4250866655207098970 n
Ya Hasra wach aadina fi tagzirt...
ياحسرا علي الأيام الزينين لي عديناهم في تڨزيرث.
Ah ! Il fut un temps de jeunesse; Où la vie était un beau rêve...
Mais il fallait que ce temps s'achève, car, la vie est faite ainsi, de rêves et de mépris...
Restons quand même toujours optimistes.
BONNE JOURNÉE...
CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR

Hommage aux victimes du séisme du 10.10.1980 à Chlef

245092978 6097729713601611 5765335078721794354 n
منذ 41 سنة خلت، و تحديدًا في مثل هذا اليوم 10 أكتوبر 1980 و الذي كان يوم جمعة، إهتزت الأٍض تحت أرجل سكان مدينة الأصنام “الشلف حاليًا” وقت صلاة الجمعة و كانت قوة الزلزال قد بلغت 7.3 على سلم ريشتر، الهزة تلتها هزة ثانية بنفس القوة بعد صلاة العصر، زلزال مدمر ورهيب، تسبب في دمار كبير، وسقوط مئات القتلى والجرحى.
الله يرحمهم برحمته الواسعة...
Je n'oublierai jamais de ma vie cette date du 10 Octobre 1980, juste après la prière du vendredi 13 heures 30 environs, j'étais assis dans un petit café en compagnie de mes amis, rue des vieillards à Béjaïa, quand soudain, nous avons appris cette triste nouvelle de ce violent séisme qui a causé la mort de 3000 citoyens, des milliers de blessés, de disparus et de sans-abri sur une population de 120 000 habitants à Chlef ex: El-Asnam...
Hommage à tous ces martyrs qui sont tous au paradis inchaallah...

Maison de nos Aïeux

121032698 4379089502132316 2559465880809980284 n
Voilà comment sont construites ces anciennes et belles maisons de nos aïeux dans la montagne.
هنا من خلال هذه الصور الجميلة جدا، هيا لنعرف كيف أنجزت البيوت عند أجدادنا بالجبال الشامخة... رحمة الله عليهم.
Vous avez Esskaf "السقف ".Esstah "والسطح " pour dormir, mais aussi au dessous Edday "اداي "pour sauvegarder les provisions comme l'huile d'olive etc... et quelques animaux pendant la révolution.
Ici aussi on peut voir Esskaf "السقف" et Alkantass "القنطاس", mais aussi Edakane "الدكان ", ou, l'on place les produits de poterie "أواني الفخار" etc...Cette maison se situe toujours dans la même région du chahid Mohamed Fenghour...Photos de Bouraoui Belhadef

Un grand hommage à l’enfant terrible de Miliana Ali Amar, dit Ali La Pointe

8 octobre 1957 - 8 octobre 2017. Et, si nous rendons un hommage au martyrs Ali la pointe et à tous les martyrs tombés au champ d'honneur. 

De son vrai nom Ali Amar, est né le 14 mai 1930, il avait le même age que mon père, année où la puissance coloniale célébrait en grande pompe le centenaire de sa présence en Algérie – au lieu dit El Annassers, un quartier situé au milieu des vergers, dans la partie basse de la ville de Miliana.

Le poète syrien Adonis à une chaîne égyptienne : «Seuls les Algériens ont vraiment combattu !»

12039520 949118488462785 5173968308561805490 n

Dans une déclaration à la chaîne de télévision égyptienne CBC, le grand poète syrien Adonis, de son vrai nom Ali Ahmed Saïd, a estimé que les Arabes «n’ont jamais eu une histoire de lutte digne de ce nom». «Le seul pays qui a vraiment fait la révolution, c’est l’Algérie !» a-t-il clamé, en expliquant que «tous les autres pays, de la Syrie à l’Irak en passant par le Liban, ont obtenu leur indépendance sur un plateau d’argent».

Devant l’insistance de la journaliste égyptienne qui tentait de le convaincre de l’existence de «révolutions contre l’occupation», aussi bien en Libye, en Irak qu’en Egypte contre l’occupant britannique, le poète n’a pas transigé, en répétant, sûr de lui, que «seuls les Algériens ont vraiment combattu». «Il ne faut pas nous mentir à nous-mêmes, renchérit-il.